Association aéronautique - Club - Formation - avion - Brevet de base - Pilote privé - Vol de nuit - Stages découverte - Brevet initiation aéronautique - BIA - Roanne - Renaison - Saint léger sur roanne - Aérodrome - Aviation - Loisir - Meeting - Avion - Aéroclub - Aéro - pilotage - VFR - PPL - LSA - ELA - aeroclub - aero club - LFLO - St Yan - Feurs - Vichy

lundi 13 mai 2013

Rencontre inopinée


Collision aviaire en croisière survenue la semaine dernière au cours d'un vol d'instruction. Ce jour là aucune conséquence.

Mais prenons nous en compte cette menace à chacun de nos vols ? 
Quelles sont les parades ?

Au décollage , penser pouvoir adapter la trajectoire pour éviter le choc est illusoire et dangereux (manoeuvres près du sol). Sachez que l'AFIS dispose de moyens d'effarouchement (non réservés aux seuls avions de ligne). Sinon différer le décollage. Le facteur chance ne doit pas être retenu comme une parade possible !


A l'arrivée , une remise de gaz près du sol pour là encore éviter une collision aviaire n'est pas recommandée , au contraire poursuivre l'atterrissage(l'énergie mise en oeuvre sera moindre à faible régime hélice).

En croisière , éviter le vol à basse altitude (concentrant statistiquement nos amis volatiles) et les zones propices (réserves...).