Association aéronautique - Club - Formation - avion - Brevet de base - Pilote privé - Vol de nuit - Stages découverte - Brevet initiation aéronautique - BIA - Roanne - Renaison - Saint léger sur roanne - Aérodrome - Aviation - Loisir - Meeting - Avion - Aéroclub - Aéro - pilotage - VFR - PPL - LSA - ELA - aeroclub - aero club - LFLO - St Yan - Feurs - Vichy

mercredi 13 juin 2018

J7 - Tankés à Bastia

J7 - Tankés à Bastia - Mardi 13 juin 2018
Point météo à nouveau pessimiste ce matin sur la place Paoli où nous mangeons des croissants sous les palmiers. Nous décidons de reporter le vol vers le continent à cet après midi, car il y a un cunimb au dessus de Bastia, l'arrivée sur le continent n'est pas terrible et ça ne passe pas vers Saint Étienne qui est en IFR. Nous faisons une ballade pédestre sur les hauteurs de Bastia, il fait plutôt chaud. Nous sommes impressionnés par la beauté de la ville de Bastia et la luxuriance de la flore : arbres Belombra, Jacaranda, Albezia, nefliers, citroniers, bougainvilliers, lauriers roses font 3 fois la taille des nôtres. Après le repas de midi, la température chute et nous prenons le bus pour l'aéroport, mitigés sur la suite à donner : Le groupe Maud et Jean sont pour partir, les autres sont pour rester sur place et partir demain. On décide de refaire un point sur le terrain pour un éventuel hypothétique départ en fin d'après midi. Le bus démarre sous les éclairs, le tonnerre et des trombes d'eau nous tombent dessus. Il y a des grosses gerbes d'eau qui éclaboussent à chaque voiture. On se demande ce qu'on fout dans cette galère aquatique... Maud dépose 3 plans de vol pour Gap, on pourra toujours les activer en fin de journée (mais on ne le sent vraiment pas vu ce qui tombe). Arrivés au terrain, few 1.600ft, broken 2.800ft, un gros Cb qui tourne autour, on ne voit pas le nord, ni l'est, le col pour Calvi est bouché. Sur Cannes c'est pas mieux. Sur Cuers, la nana de l'aeroclub dit au tel à Maud que ça fait 2h qu'il pleut... On voit bien le cunimb sur la carte météo (joli cas d'école que nous explique Maud). Au bout de 2h et d'un passage de Michel auprès de la prévisionniste locale située à  deux pas, nous ajournons notre départ à demain. On trouve un hôtel sur la route de l'aéroport, avec piscine où on se baigne sous la pluie (il faut bien s'occuper...) tandis que les gars boivent une bière au resto d'à côté. Malheureusement, celui-ci est fermé ce soir et la seule solution qui reste est de dîner dans la paillotte d'à côté, le gars accepte de nous servir mais il faut amener nos kways !! Vu ce qui tombe, nous envisageons un nouveau plan B : livraison de pizzas, à suivre... Finalement, dîner à la paillotte de beignets de courgette, brochettes de veau, avec les frites n° 1 les meilleures du monde, selon le cuistot, un sympathique Corse dans toute sa splendeur....